Nathalie BRIET


Oeuvre en gestation

 

… passages – cases – cloisons – sarcophages – traces – cellules - les figures pullulent, dans un univers en expansion, depuis quelques années, elles se forment en bandes, elles se reproduisent et envahissent mon environnement.

Corps, objet de toute première connaissance et de toute visibilité, dans lequel il est possible de sortir, de rentrer. Le corps comme espace intérieur, le corps des autres comme limite de son propre corps. Limite extensible.

Corps déposés dans la surface visuelle et dans la profondeur du fond.

La figure est corps, êtres qui travaillent à se faire/défaire.

Faire et regarder disparaître sans fin, flux et reflux du trait et du re trait.

La figure est sur le point de se dégager du fond, ou est-elle absorbée par lui ?

La racine fait figure, souche, source dans le tartre, sédiment – dépôt d’empilements d’images qui forme des strates, sorte de peau qui figure la durée se faisant/défaisant.

Les marcottages des bonHommesRacines attendent d’être vus, ils sont en transformation, dans la germination, dans la croissance.

Nathalie Briet

 


 

Actualités